La bibliothèque Marguerite Durand est un trésor incomparable pour la mémoire des femmes et les recherches sur le féminisme.
La Ville de Paris, dont elle dépend, avait proposé une solution peu satisfaisante pour son avenir. Elle a entendu les réactions des chercheuses, des syndicats, les protestations internationales et les
propositions d’historiennes : 11000 signatures de la pétition ; plusieurs centaines de personnes au rassemblement du 18 novembre devant la bibliothèque.

Bruno Julliard, premier adjoint, a annoncé hier par une lettre au Collectif Sauvons la BMD ! le maintien de l’établissement à l’emplacement qu’il occupe 79 rue Nationale dans le 13e arrondissement.

Le Collectif Sauvons la BMD !, qui groupe, à l’initiative de l’association Archives du féminisme, des chercheuses, des usagères, des associations féministes et universitaires, en lien avec l’intersyndicale des bibliothèques de la Ville de Paris, se félicite de cette sage décision.

Il va continuer le dialogue avec la mairie pour pour que la bibliothèque, saturée depuis une vingtaine d’années, puisse disposer d’espace et de moyens supplémentaires. Pourquoi pas au sein d’une Cité des femmes et du genre dont elle serait le centre ?

Comme l’écrit Michelle Perrot, réagissant à l’annonce de Bruno Julliard : « C’est une reconnaissance du mouvement. Cela permet un sursis et une réflexion nouvelle. Il ne faut pas relâcher notre vigilance et notre esprit d’imagination ».

Source: Archives du Féminisme

Catégories : I ❤️ BMD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *