Michelle Perrot : « Le travail de Françoise Héritier est monumental »

Une grande historienne rend hommage ce 16 novembre à une grande anthropologue, Françoise Héritier, celle qui prit la suite de Claude Lévi-Strauss au Collège de France. Elle décrit une grande chercheuse, qui s’est appliquée à toujours interroger ses découvertes au regard des évolutions du monde.

L’historienne Michelle Perrot, qui a bien connu Françoise Héritier, intervenait au téléphone ce jeudi 16 novembre dans les Matins de France Culture, juste après le billet que Jean Birnbaum consacrait à l’anthropologue, pour rappeler l’importance de ses travaux. En particulier « Masculin / Féminin », son étude en deux volumes.

Elle commence par rappeler qu’elles se sont beaucoup côtoyées au Conseil national du sida, au plus fort de l’épidémie, où l’attention de l’anthropologue sur les prisons a permis que les questions sanitaires relatives aux détenus ne relèvent plus du Ministère de la Justice mais de celui de la Santé. Un « combat de l’ombre pour les Droits de l’homme ».

Par la suite, Michelle Perrot insiste d’ailleurs sur l’intérêt jamais tari de Françoise Héritier pour le changement, alors que sa discipline relève plutôt de ce qui est constant. Et sur son ambition permanente à faire en sorte que ses recherches aient une finalité concrète dans nos vies.

Lire et écouter la suite…

Catégories : La BMD dans les médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *