INTERVIEW – Christine Bard, historienne spécialiste de l’histoire du genre, explique l’importance de l’existence de la seule bibliothèque en France dédiée à l’histoire des femmes, au féminisme et au genre.

« Montrons que nous tenons à cette bibliothèque et que nous ne la laisserons pas détruire ! » Le message est clair et inscrit noir sur blanc sur la page de cet événement Facebook intitulé « Rassemblement devant la BMD ! ».

« BMD », c’est pour « Bibliothèque Marguerite-Durand », le seul endroit en France où l’on peut consulter, emprunter, lire des ouvrages entièrement consacrés à l’histoire des femmes, au féminisme et au genre. Située dans le 13ème arrondissement, cette bibliothèque municipale de la Ville de Paris était d’abord installée dans le 5ème arrondissement au moment de sa création en 1932. On doit son existence à la journaliste et militante féministe Marguerite Durand qui a fait don de ses collectes féministes à la Ville de Paris avant sa mort. Une manière pour elle de s’assurer de la conservation de ses travaux et précieux documents.

85 ans plus tard, ce trésor est en danger. La BMD va devoir quitter les lieux qu’elle occupe depuis 1989 pour permettre à la médiathèque Jean-Pierre Melville d’étendre ses ouvrages. Conséquence : la BDM, qui manquait déjà de place dans son bâtiment de 13ème arrondissement, comme le racontait l’historienne Christine Bard dans un épisode du podcast La Poudre, sera relogée dans la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (BHVP), dans le 4ème arrondissement. Problème : ses rayons débordent également. Les collections de la BMD « seront donc stockées dans des magasins extérieurs, en un lieu non précisé », s’alarme l’Association Archives du Féminisme dans un texte accompagnant la pétition appelant au sauvetage de la bibliothèque.

Lire la suite…

Catégories : La BMD dans les médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *