Je ne sais pas ce que dirait Marguerite Durand de la querelle entre Médiapart et Charlie Hebdo. Je ne sais pas ce qu’elle penserait de #MeToo, de #BalanceTonPorc et de l’écriture inclusive, mais j’ai ma petite idée. C’est pourquoi je serai samedi 18 novembre à 14 h au 79 rue Nationale.

Peut-être que je vais trop vite, car vous ne savez pas qui est Marguerite Durand. Ça se comprend. Vous venez à peine d’apprendre l’existence de Françoise Héritier et voilà qu’elle est morte. C’était une de mes maîtresses à penser – n’y voyez aucune allusion déplacée, il se trouve que je ne saurais dire de cette grande dame qui fut la première anthropologue à définir la valence différentielle des sexes qu’elle était mon maître. Ce serait ridicule dans le contexte. Françoise Héritier, je lui dois tant qu’il serait vain de la pleurer. Mais je suis faible, hélas. Je la pleure. Je pense à elle avec beaucoup d’amitié, alors que je n’ai jamais eu la chance de lui parler, ni même de l’approcher autrement qu’en caressant ses idées.

Lire la suite…

Catégories : La BMD dans les médias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *