A l’attention de Madame la maire de Paris, Anne Hidalgo
A l’attention de Monsieur le premier adjoint, Bruno Julliard, chargé de la Culture

Durant de nombreuses années, travaillant à deux à un livre sur l’histoire des femmes artistes en France  (Paris: Hazan, 2007), nous avons eu recours à la  bibliothèque Marguerite Durand (BMD). Grâce au don de Marguerite Durand, cette bibliothèque municipale de la Ville de Paris s’est développée, spécialisée dans l’histoire des femmes, du féminisme et du genre, disciplines aujourd’hui en pointe parmi les chercheuses et chercheurs.

J’ai été surprise, de ce fait, d’apprendre que la BMD devait quitter les lieux qu’elle occupe dans le 13è arrondissement, pour faire place nette et laisser la médiathèque Jean-Pierre Melville occuper à elle seule tout le bâtiment.

Ce projet pourrait être l’occasion pour la Mairie de Paris de proposer à la BMD un nouvel espace, plus spacieux, à la fois pour ses collections à l’étroit depuis des années, et pour le développement d’activités, telles qu’expositions, conférences, débats, ateliers pédagogiques, etc. 

Au contraire, la Mairie a décidé que la BMD serait hébergée par la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (BHVP), dans le 4è arrondissement. Cette décision a été prise sans concertation avec le personnel et les partenaires sociaux. Et sans demander leur avis aux lectrices.eurs, aux usager.es. que nous sommes. 

J’ai cru à une plaisanterie. Je connais aussi la BHVP et sais ses problèmes d’encombrement. Elle n’a plus d’espace pour ses collections. J’ai visité l’ancien appartement de fonction rempli de cartons. Même après réorganisations (vers la Bibliothèque Forney), après travaux et après réouverture dans quelques semaines, ce sera encore le cas. 

Avez-vous jamais eu vous-même l’expérience d’aller travailler en bibliothèque? Est-ce que vous savez comment ça se passe lorsque les collections sont stockées dans des magasins extérieurs?Que leur communication est différée? Que vous n’avez plus de lien d’intérêt commun, ni avec les conservateurs.trices ni avec le personnel de salle et magasinier.es., ni avec les autres lecteurs.trices avec qui vous fabriquez, littéralement, votre « sujet » ? Connaissez-vous le lien presque physique qui unit usage et dons d’archives? 

Seule bibliothèque publique en France exclusivement consacrée à l’histoire des femmes, du féminisme et du genre, la BMD ne doit pas être engloutie dans un établissement généraliste.

Une fois de plus, et à l’heure ou nous réclamons également à cor et à cri un lieu pour nos archives LGBTQI, il ne faut pas non plus invisibiliser l’histoire des femmes et du genre. Ne pas y faire attention, c’est  malheureusement s’engager dans des actions vraiment contre-productives pour la renommée internationale de Paris.

Avec le collectif « Sauvons la BMD ! », je demande que la Mairie de Paris renonce à ce projet et propose un lieu d’accueil offrant à la bibliothèque Marguerite Durand une visibilité et des conditions de fonctionnement dignes, permettant son rayonnement auprès d’une collectivité mondiale. 

 

 Elisabeth Lebovici​

http://le-beau-vice.blogspot.fr

elisabeth.lebovici@gmail.com

twitter: @lebeauvice

http://sysk-ehess.tumblr.com/

(Photo: Pixabay / CC0 Creative Commons / Libre pour usage commercial / Pas d’attribution requise)

Catégories : I ❤️ BMD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *