J’ai travaillé à la BMD pour la rédaction de mes ouvrages en histoire des femmes ( histoire du Conseil National des Femmes Françaises en particulier) et j’envoie mes étudiantes y travailler depuis sa fondation. Cela fait maintenant plusieurs cohortes de chercheures qui ont été formées à la recherche en histoire des femmes et du genre grâce à l’existence de ce lieu unique, où des archives, correspondances et documents originaux sont rassemblés.
 
Je considère le transfert mal avisé de ses collections et de son personnel comme un véritable drame pour les chercheures et universitaires que nous sommes, mais aussi pour les étudiantes, et plus généralement le public éclairé que j’y ai rencontré.
 
J’espère de tout cœur que l’on va revenir sur cette décision.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      Yolande Cohen, MRSC
Professeure titulaire
Département d'histoire
Université du Québec à Montréal
Catégories : I ❤️ BMD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *