Sauvons la bibliothèque Marguerite Durand, pour une installation dans des lieux qui lui permettent d’accomplir pleinement sa mission si précieuse auprès des chercheurs et chercheuses, dont je suis, et également des professeur.e.s de collèges, lycées professionnels, généraux et technologiques, de leurs élèves, des étudiants et des étudiantes. Mission qu’elle accomplit avec talent, grâce à la compétence de ses membres et leurs précieux conseils et à l’espace et la documentation qu’elle peut mettre à la disposition du public pour travailler, écouter des conférences et consulter très rapidement des archives rares et des essais et ouvrages contemporains. Donc un lieu important pour l’acquisition d’une citoyenneté opérante par la connaissance de l’histoire des femmes et de l’évolution de ses droits, toujours à reconquérir.

Bibliothèque mondialement connue, elle a permis aux chercheurs et chercheuses (de France et du monde) d’accomplir au mieux leurs travaux, et aux chargées de mission académique à l’égalité femmes-hommes (dont je fus pendant plus de 10 ans) d’y trouver une précieuse ressource pour toutes leurs actions, notamment auprès des jeunes.
Je ne doute pas que les pouvoirs publics auront à coeur d’offrir à la bibliothèque un lieu et des facilités à la mesure de l’importance de son champ et honorerons ainsi cette grande féministe et journaliste que fut Marguerite Durand, et le combat de toutes ces femmes qui luttent encore de nos jours pour leurs droits.

Yvette CAGAN
Ancienne chargée de mission académique à l’égalité filles-garçons, femmes-hommes
à Paris, membre de l’Association Française des Femmes Diplômées des universités.

 

(Photo: Pixabay / CC0 Creative Commons / Libre pour usage commercial / Pas d’attribution requise)

Catégories : I ❤️ BMD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *